Ce blog, meme si il est dédié à la gastronomie, il demeure un blog, donc un espace que j’utilise pour exprimer mes idées, mes gouts, ce qui jaillit de mon esprit, ce que je désire partager. Et je n’oublie pas que je suis avant tout Francophone,  donc une belle occasion de m’exprimer dans ma langue maternelle.

Au menu du présent billet, mes chansons préférées de tous les temps.

Étant curieux de nature, je ne me suis jamais contenté des acquis de ma génération et, bien entendu, je ‘ratisse large’..donc pas de barrières:  j’apprécie autant le Rock que le Hip hop, j’aime la douce mélodie de la  mandoline Italienne autant que les sons traditionnels Grecs, j’apprécie autant les musiques Africaines qu’écouter du Mozart ou du Bach ou du Black Sabbath ou du Bobby Brown ou du Celine Dion ou du Angelique Kidjo ou du Maria Callas. Je vibre autant sur du U2 que du Papa Wemba, du Pearl Jam que du Radiohead .  Qui dit mieux, rires? Bref, ma devise est celle ci: si on aime vraiment la musique, pourquoi s’ériger des limites?

Cela étant dit, comme tout le monde, il y’a de ces morceaux qui m’ont fait vibré plus que d’autres. C’est perso, ca ne s’explique pas, c’est d’un bonheur qui ne se transmet pas et c’est ce qui fait la beauté de la musique: ce coté perso, exclusif.
Et les voici:

Marjo ” Bohémienne
Le Quebec a, selon moi, les plus belles voix de notre globe. Ah, il y’a de ces peuples qui ont un don et  les Quebecois sont des artistes dans l’ame (ne me dites pas que vous etes restés indifférents à l’écoute  des voix de  Martin Deschamps, D’Eric Lapointe, Garou, Kevin Parent, Richard Séguin, Paul Piché, Pierre Lapointe, Michel Rivard). Marjo, la rockeuse, elle m’a fait vibré et continue à le faire meme si elle  ne chante presque plus. Bohémienne, chanson-phare du thème de la liberté pure. Pour moi, l’une des plus belles chansons de tous les temps

Koffi Olomidé ‘Papa Bonheur
Ne soyez pas surpris des grands écarts de style entre les chansons que j’ai adoré. Pour moi, la musique n’a tout simplement pas d’écarts. On y va avec ce qui nous enflamme et on laisse les analyses scientifiques aux autres, rires. Koffi, meme en Afrique, était destiné à un avenir sombre: les critiques s’en prenaient à sa voix peu orthodoxe. Peu importe, Papa Bonheur a toujours été le remède parfait  à mes moments grisatres et Koffi est devenu une légende du continent.

Selena ‘Tu solo tu’ et “Siempre hace frio
Selena, 99% de ses chansons m’ont laissé indifférent. Mais l’on ne juge pas une artiste sur chacune de ses oeuvres. On la juge sur ce qu’elle a fait de mieux, exactement comme l’on juge un grand  Chef: naif/naive est celui ou celle qui pense qu’une grande Cheffe/ un grand Chef pond des oeufs d’or à tout coup. Tu solo tu’ et “Siempre hace frio’ m’ont toujours transporté vers des horizons de bonheur inexploré.

Luce Dufault – C’est dans la chanson ‘tues moi’ de Dan Bigras que j’ai découvert  cette voix  éternelle, la plus belle des voix de tous les temps,  selon mon ouie, au meme titre que Brenda Fassie (voir plus bas) — dans des registres complètement différents, évidemment.

Brenda Fassie – La lutte contre L’Apartheid a marqué mon adolescence et Myriam Makeba fut celle qui me fit découvrir la beauté des rythmes Sud Africains, le sens de liberté dont ils avaient à l’époque besoin. Je n’oublierai jamais Paul Simon et son album Graceland,  Hugh Masekela, Pata Pata ou Malaika de Makeba, mais pour moi c’est Brenda Fassie qui a fait chaviré mes sens, rires. Évidemment, toute chanson de Brenda Fassie ne m’a pas emballé, mais la grandeur d’une artiste se mesure à ce qu’elle aura fait de mieux,  et la chanson ‘Vull Ndlela” de Branda Fassie est une chanson dont le rythme vient me chercher au plus profond.

Biensur,  l’ histoire est empreinte de superbes belles voix, et tout comme pour les gouts et les couleurs, comme pour tout et dans tout, à chacun sa flamme!

la suite de mon top 10, à venir

 

Advertisements

Comments are closed.